Tous les produits Reggiani rentrent dans les groupes de risque 0 et 1, garantissant ainsi un excellent niveau de sécurité. Conformément aux interprétations et aux évaluations les plus récentes dans le cadre de la publication de la norme CEI/TR 62778 :

- Les sources présentant des limites d’exposition RG0 sont considérées comme sûres.
Les limites d’exposition des sources lumineuses RG0 ont été calculées pour des durées particulièrement élevées (supérieures à 2,8 heures).
- Les sources avec une limite d’exposition RG1 doivent être considérées comme ne présentant pas la moindre dangerosité en cours d’utilisation ordinaire.

 

Conformément au paragraphe 6.1 de la norme EN 62471: 2008, les groupes de risque (pour la lumière bleue) sont définis comme suit :

RG 0 (groupe sans risque)

Le critère essentiel pour la classification du groupe sans risque est que la lampe ne provoque aucun risque photobiologique. Cette exigence est satisfaite par toute lampe dont l’émission de lumière bleue (LB) ne provoque pas de risque sur la rétine dans des limites d’exposition de 10 000 s (2,8 h environ).

RG 1 (risque faible)

Le critère essentiel pour cette classification est que la lampe ne provoque aucun risque dû aux limites de fonctionnement normales sur l’exposition. Cette exigence est satisfaite par toute lampe qui dépasse les limites du groupe sans risque mais dont l’émission de lumière bleue (LB) ne provoque pas de risque sur la rétine dans des limites d’exposition de 100 s.

RG 2 (risque modéré)

Le critère essentiel pour la classification du groupe de risque 2 (Risque modéré) est que la lampe ne provoque aucun risque consécutif à une réaction instinctive lorsque l’on observe des sources de lumière très lumineuses (ou consécutive à une sensation de gêne thermique). Cette exigence est satisfaite par toute lampe qui dépasse les limites du groupe de risque 1 (Risque faible) mais dont l’émission de lumière bleue (LB) ne provoque pas de risque sur la rétine dans des limites d’exposition de 0,25 s (réponse indésirable).

RG 3 (risque élevé)

Le critère essentiel pour cette classification est que la lampe peut constituer un risque, y compris suite à une exposition momentanée ou brève. Les lampes qui dépassent les limites du groupe de risque 2 (Risque modéré) rentrent dans le groupe de risque 3 (Risque élevé).